Sélection de la langue

Recherche

À propos de l'École de la fonction publique du Canada

Créée le 1er avril 2004, l'École de la fonction publique du Canada offre de la formation aux fonctionnaires tout au long de leur carrière afin de les aider à acquérir les connaissances et les compétences dont ils ont besoin pour être très performants et innovateurs ainsi que pour servir avec excellence les Canadiens et le Canada.

L'École fait partie du portefeuille du Conseil du Trésor et contribue donc à la réalisation des priorités en gestion dans la fonction publique. Elle appuie ainsi la transformation et la modernisation de l'administration publique en faisant la promotion des valeurs communes, du changement de culture et de l'innovation.

En 2014-2015, l'École a donné de la formation à plus de 212 000 apprenants inscrits partout au pays, une hausse de 63 % au cours des deux dernières années. Plus de 169 000 de ces apprenants se sont inscrits à des cours en ligne, une hausse de 149 % enregistrée ces deux dernières années.

L'École est comparable à une « université d'entreprise » pour la fonction publique, avec son siège dans la région de la capitale nationale et ses campus disséminés dans le pays. Elle assure l'orientation des employés à leur arrivée à la fonction publique ainsi que la formation aux étapes importantes de leur carrière, qu'il s'agisse de l'apprentissage de spécialités administratives comme les finances et les ressources humaines, de l'entrée en fonction à des postes de supervision et de gestion, et du perfectionnement professionnel à titre de cadre. Les ministères demeurent cependant responsables de la formation rattachée à leur mandat respectif (application de la loi et conformité aux règlements).

L'École veille à ce que les nouveaux fonctionnaires sachent les fondements des valeurs et de l'éthique, de leurs obligations respectives et des rouages du gouvernement pour qu'ils comprennent la teneur de leur rôle de fonctionnaire et les moyens de bien le remplir. Pour contribuer à faire avancer les priorités du gouvernement, elle outille les fonctionnaires pour qu'ils répondent aux défis du gouvernement. Elle sert aussi de courroie de transmission pangouvernementale pour la mise en œuvre de changements.

« Si votre taux d'apprentissage ne suit pas le rythme de l'évolution [dans le monde], vous tirerez de l'arrière. » [TRADUCTION]
Professeur David Garvin, Harvard Business SchoolThe Importance of Learning in Organizations

Transformation pour une approche pangouvernementale en matière d'apprentissage

Des forces irrépressibles entraînent la transformation des grandes institutions du monde entier. Elles tiennent au monde de plus en plus interrelié, à un besoin d'obtenir les meilleurs résultats au moyen des ressources utilisées, aux avancées technologiques, aux changements démographiques ainsi qu'aux attentes croissantes des citoyens, qui exigent des services rapides et adaptés à leurs besoins. La fonction publique doit faire preuve de souplesse et d'agilité afin de prévoir les besoins en constante évolution des Canadiens et d'y répondre.

L'École a donc entrepris sa transformation pour être en mesure de répondre aux besoins d'une fonction publique digne du XXIe siècle, à savoir active, ferrée en technologies, mobile, ouverte et branchée.

L'apprentissage est la clé de voûte de cette transformation. Les fonctionnaires ont besoin de possibilités d'apprentissage en temps voulu ainsi que de soutien en perfectionnement professionnel donné par des experts et praticiens de premier plan. L'École a adopté un nouveau modèle d'apprentissage et d'autres méthodes de prestation en vue d'offrir une panoplie de possibilités d'apprentissage gratuites pour les fonctionnaires tout au long de leur carrière. Les cours sont donnés dans les deux langues officielles à un endroit et à un moment qui conviennent aux fonctionnaires, partout au pays.

Pour réaliser la transformation, l'École passe d'un modèle fondé sur des services tarifés à une approche entièrement financée en fonction du montant alloué par les ministères pour chaque personne. Elle prend un virage vers une approche qui appuie la gestion du rendement et des talents dans toute la fonction publique. L'École délaisse la formation conventionnelle donnée en classe pour employer davantage les technologies modernes. Sa gamme complète d'outils comprend notamment l'École en ligne, les classes virtuelles, les événements, une série de conférences et des webémissions.

La nouvelle approche en matière d'apprentissage vise à :

  • rendre accessibles les possibilités d'apprentissage à tous les fonctionnaires;
  • harmoniser davantage la formation de base avec les priorités en gestion;
  • appuyer les ministères dans l'arrimage de l'apprentissage avec la gestion du rendement et des talents;
  • aider les gestionnaires et cadres à obtenir les compétences essentielles en gestion et en leadership;
  • soutenir la collaboration entre les établissements d'enseignement pour tirer profit des initiatives d'apprentissage communes ou complémentaires.

L'École est rendue à la deuxième année de son plan de transformation triennal. Elle poursuit tout de même ses activités même si la transformation suit son cours. Une fois celle-ci terminée, tous les fonctionnaires auront accès, sans frais, à la formation de base et au perfectionnement en leadership. Lorsqu'elle lance de nouveaux produits d'apprentissage, l'École les met à l'essai et les améliore. Ainsi, la gamme complète de produits d'apprentissage sera remaniée au fil du temps pour devenir dynamique et ainsi répondre aux priorités, besoins et perspectives changeants. L'École enrichira ses produits à mesure que des blogues, des vidéos et des séances de clavardage seront intégrés à la plateforme de l'École en ligne.

Un pas dans la bonne direction

L'École a atteint lors de sa première année de transformation ses objectifs de mise en œuvre : la réforme du programme d'orientation à la fonction publique et un nouveau programme de perfectionnement des gestionnaires. En 2014-2015, plus de 10 000 personnes se sont inscrites à l'orientation à la fonction publique, et plus de 1 200, au programme de perfectionnement des gestionnaires. S'ajoutent à cela les 40 000 participants inscrits aux cours sur la sécurité et la gestion des urgences.

En particulier, l'École a lancé une nouvelle application d'apprentissage en ligne, qui intègre les produits d'apprentissage, les blogues, les vidéos et les espaces collaboratifs à l'intention des fonctionnaires, qui peuvent y accéder en tout temps et n'importe où. Elle a aussi organisé des événements mettant en vedette des penseurs et praticiens innovateurs de premier plan de la fonction publique ainsi que du monde des affaires et du milieu universitaire.

« Les organisations à la solide culture d'apprentissage investissent davantage dans la formation et le perfectionnement. À terme, elles obtiendront de meilleurs résultats » [TRADUCTION]
Le Conference Board du Canada, Learning and Development Outlook 2014

En 2015-2016, l'École continue de mettre en ligne de nombreux nouveaux produits et cours, notamment des programmes pour le maintien des compétences linguistiques, sur le changement et l'innovation et sur le perfectionnement des cadres. Elle a revitalisé divers volets sur les fonctions administratives du programme de perfectionnement spécialisé (p. ex. les collectivités fonctionnellesnote de bas de page1 ), comme les ressources humaines et les finances, qu'elle diffusera au dernier trimestre de 2016-2017. Elle amorce aussi l'élaboration d'une stratégie de partenariat visant à encadrer les projets de collaboration avec le milieu universitaire, les laboratoires d'idées, le secteur privé et les réseaux intergouvernementaux, tel l'Institut d'administration publique du Canada.

Les fonctionnaires réagissent bien à la transformation. En effet, de plus en plus d'entre eux s'inscrivent à des cours, surtout ceux en ligne, et les résultats d'évaluation demeurent excellents. L'École a d'ailleurs commencé à constater des gains d'efficacité opérationnelle et une baisse des coûts d'exploitation. À mesure que le modèle de recouvrement des coûts sera remplacé en 2016-2017 par un modèle entièrement financé, elle procédera à la réorganisation INFORMATION EXPURGÉE AUX TERMES DE LA LOI SUR L'ACCÈS À L'INFORMATION.

L'École de la fonction publique du Canada a élaboré un cadre d'évaluation du rendement en vue de l'optimisation des ressources. Elle mènera une évaluation complète du nouveau modèle d'activités et de financement, qui comprendra une validation par une tierce partie.


En vedette

Une réponse aux questions de Rex Murphy sur le racisme au Canada de la part du sous-ministre Daniel Quan-Watson

Dans ce puissant témoignage vidéo, le sous-ministre Daniel Quan-Watson parle de son expérience personnelle du racisme, notamment en tant que fonctionnaire représentant le Canada sur la scène internationale.

Série d'apprentissage contre le racisme

Accédez à des outils de travail, des cours, des ateliers et des événements portant sur des sujets tels que le racisme envers les Noirs, les préjugés inconscients, les données désagrégées, la santé mentale et les défis rencontrés par les minorités visibles dans la fonction publique.

Ce site web est continuellement mis à jour en fonction de vos commentaires.

Dites-nous ce que vous en pensez.
Sur quelle plateforme porte votre commentaire? (obligatoire)
Date de modification :